Vous avez dit complot !!! La preuve que NON

 

Jean Paul VALLON n’est vraiment pas content que le vote des Lamastrois ait été annulé par le Conseil Constitutionnel, mais alors pas du tout…

Il ne manque pas une occasion de le faire savoir.

Quels sont, selon lui, les responsables de ce désastre ?

L’opposition aigrie bien sûr, qui n’aurait de cesse de dénigrer son action locale ou de saborder sa candidature aux législatives, l’ineptie de la loi électorale accessoirement.

 

Il parle de « manœuvre politico politicienne, de déni de démocratie, de la boite de Pandore que le conseil constitutionnel a ouvert ». On attend le complot judéo maçonnique !

 

A l’aube de sa campagne électorale pour les législatives, il cherche manifestement à se bien victimiser pour convaincre les dévots.

 

Nous ne sommes pas dupes de cette logorrhée de critiques fumeuses.

 

Nous avons mené notre enquête et elle révèle que Jean Paul VALLON prend beaucoup de libertés avec la vérité en accusant l’opposition de coups bas.

 

 

En fait, nos investigations démontrent que personne n’a été victime d’un complot et lui pas plus qu’un autre. En voici la preuve.

 

Le 7 avril 2017, Mme Fabienne DESAGE-GAUTA, chef du bureau des élections à la Préfecture de Privas, a envoyé un message à tous les maires d’Ardèche pour leur signaler qu’un juge du tribunal de grande instance de Privas allait leur rendre visite afin de vérifier la régularité des opérations électorales dans leur bureau de vote.

 

Ce contrôle entrait dans le cadre normal et indépendant des attributions du Conseil constitutionnel.

Voici la copie de ce message avec la liste nominative des juges, qu’un de ces maires a bien voulu nous communiquer :

 

Jean Paul VALLON, comme tout les autres maires, était donc informé, 15 jours avant le 1er tour, qu’il serait contrôlé à 2 reprises !

Un homme averti en vaut deux, dit-on. La raison lui commandait de se conformer à la loi dès le début de la journée de vote.

Eh bien non, il n’a pas demandé les pièces d’identité et SURTOUT il les a demandées uniquement aux personnes qui ne lui « plaisent » pas, ce qui est absolument illégal et scandaleux. On se reportera à nos articles précédents sur le sujet.

 

Il admet lui même que son comportement est discriminatoire.

Ne rapporte-il pas les propos d’un de ses administrés en page 21 de « l’Hebdo de l’Ardèche » du 4 mai « Quelqu’un tout à l’heure m’a dit (sic) : Ne me demande pas ma carte d’identité car c’est un affront que tu me feras parce que tu me connais très bien. Je considèrerais que tu me prends pour un numéro » ?

 

Il ajoute aussi sur d’autres médias « On se connaît tous dans nos petits villages »

On ne va pas demander une pièce d’identité à sa femme, son mari, son tonton, sa tata, grand’ Pa et grand’ Ma. Non mais !

 

Si on se connaît tous, pourquoi réserve t’il ce traitement à quelques uns seulement ? Ça ne plait à personne d’être stigmatisé devant tout le monde.

 

C’est ce comportement sectaire et humiliant, signalé au Préfet à plusieurs reprises depuis 2014 et que l’on ne retrouve à l’évidence pas dans d’autres villes, que le juge a lourdement sanctionné.

Que dire ensuite de la persistance à ne pas se conformer à la loi APRÈS le passage du juge ? Un seul autre maire en France a agi ainsi. Jean Paul VALLON se croit manifestement au dessus de lois et des juges.

 

Les électeurs lamastrois ont bien été spoliés de leur expression par leur maire qui a agi délibérément en dehors des termes de la loi alors qu’il savait depuis 15 jours, qu’un juge, mandaté uniquement par le Conseil Constitutionnel, allait venir le contrôler.

 

Imaginait-il que le vote des lamastrois pourrait être invalidé ?

Elle a bon dos l’opposition !!!

 

RAD

 

Vous aimerez peut-être aussi :

3 commentaires sur Vous avez dit complot !!! La preuve que NON

  1. Résumons : le maire savait qu’un juge allait venir le contrôler.
    Malgré çà il s’est mis hors la loi et a pris la justice de haut.
    C’est simple, clair et précis.
    Personnellement je ne fais pas confiance à quelqu’un qui se comporte comme çà.

Répondre
Prenez connaissance de la charte de modération des commentaires avant de poster un commentaire.

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*