La méthode Coué appliquée … à Lamastre !!!

 

« Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux » (extrait de « la maîtrise de soi-même par l’autosuggestion consciente » de M. Émile COUÉ)

 « A répéter 20 fois le matin et 20 fois le soir »

 

 

Émile COUÉ de la Chataigneraie nait le 2 février 1857 à TROYES.

Jeune apothicaire, il a pour habitude de joindre aux remèdes qu’il vend des paroles encourageantes.

Très vite, il prend conscience de l’efficacité de la suggestion et de l’action déterminante de l’imagination dans le processus de guérison des malades. Il découvre ainsi l’effet placebo et commence à développer les premiers principes sur lesquels il bâtira plus tard sa méthode, dite « méthode Coué ».

 

 

 

 

En 1922, il publie « La Maîtrise de soi même par l’autogestion consciente ».

 

 

 

Dans cet ouvrage,il soutient que :

 

  • Toute idée que nous avons dans l’esprit tend à devenir une réalité dans l’ordre du possible.

 

  • L’imagination peut être conduite par le moyen d’une autosuggestion méthodique.

 

 

 

 

Il considère donc qu’il est possible :

 

  • d’influencer notre être inconscient par la suggestion ou l’hypnose.
  • d’améliorer de cette façon notre état de santé.

 

Sa méthode supposait l’adhésion préalable du sujet.

Une de ses patientes rapporte les propos suivants : « Et vous n’avez obtenu aucune amélioration ?… Savez-vous pourquoi ? Tout simplement parce que vous manquez de confiance en vous. Quand je vous dis que cela va mieux, cela va mieux, n’est ce pas ? Pourquoi ? Parce que vous croyez en moi. Croyez donc en vous-même et vous obtiendrez le même résultat ».

Dès lors, le patient rentré chez lui va commencer à pratiquer la méthode Coué. Dans son lit, tous les matins et tous les soirs, sans chercher à fixer son attention, il prononce la phrase suivante : « Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux ».

 

Sans être totalement rejetée, la méthode COUÉ tombe en désuétude après la seconde guerre mondiale.

Elle est critiquée comme obstacle à la perception des situations réelles.

 

L’expression « méthode Coué » est aujourd’hui passée dans le langage courant, pour désigner une forme doptimisme volontaire mêlé ou non de déni du réel.

 

On trouve de nos jours, et spécialement en politique, d’exquises références à cette forme de thérapie par la persuasion subliminale et l’autosatisfaction assumée.

 

A cet égard, l’excellentissime journal d’information Commun’ infos, bien connu pour sa description pertinente de la foisonnante activité dans la glorieuse « cité lamastroise » pourrait assurément prétendre à une place de choix au panthéon des adeptes de la méthode COUÉ.

 

 

 

Le petit dernier (n°31) de l’illustre lignée a paru dans nos boites aux lettres avec les premières chaleurs estivales, comme en guise de cahier de devoirs pour les vacances.

 

 

L’exercice peut être ardu et le résultat incertain.

Voici le corrigé que vous propose l’équipe rédactionnelle de RAD.

 

A partager sans modération !!!

 

 

 

 

 

« … On ne s’ennuie pas à Lamastre »…

Dans son éditorial, l’ex candidat VALLON J.P. analyse tout d’abord le résultat des élections présidentielles et législatives récentes. Les lamastrois avisés se souviennent probablement qu’il a lui-même brigué une place au palais Bourbon en se présentant contre le député sortant, Olivier Dussopt. Il écrit :

 

« Ma candidature à ces élections législatives m’a permis de sortir renforcé sur notre commune par l’excellent score réalisé, ainsi que sur toutes les communes de l’intercommunalité et au-delà…”

 

Avis de la rédaction de RAD, propositions de corrigé :

« Hors sujet. D’une part, il n’est pas convenable de se servir d’un bulletin d’information municipale pour commenter ses propres résultats électoraux.

D’autre part, l’ex-candidat n’a manifestement pas compris le sens et la portée d’une élection législative.

Enfin, aveuglé par une forme aigüe du syndrome d’autosatisfaction, il propose une analyse erronée de sa performance électorale ».

 

Un député est un représentant du peuple, pas celui d’un territoire en particulier.

C’est tellement vrai qu’il existe ce qu’on appelle des parachutages, terme politique employé pour désigner de façon péjorative un candidat aux élections législatives ayant peu ou pas d’attaches avec le territoire qu’il brigue.

 

Les résultats de l’impétrant VALLON J.P. au 1er tour de l’élection législative doivent donc être appréciés au niveau de toute la circonscription sur laquelle il n’a réuni que 6,72% des suffrages exprimés. Mention particulière pour Annonay où il n’a convaincu que 78 électeurs…, soit 1,50% des 5183 votants.

 

 

 

 

Il avait réalisé un score de 10,37% aux législatives de 2002.

Le candidat est sur la mauvaise pente. Il a du s’endormir sur ses lauriers !!!

 

 

 

Sur le « grand » canton de Lamastre qui va d’Alboussière à Quintenas et dont il est le conseiller départemental depuis 2015, il a été battu par une quasi inconnue, Mme GOUYET POMMARET, candidate En marche !

Il avait donc bien raison de s’opposer au regroupement des communautés de communes voulu par le Préfet…

 

A Lamastre – même, un électeur sur trois seulement a voté pour lui.

Doit-on interpréter l’inhabituel faible taux de participation comme une forme de lassitude ou de « dégagisme » à son encontre ?

 

On notera qu’il avait appelé ses électeurs à voter au 2ème tour pour la candidate En Marche ! Le corps n’a pas suivi la tête : M. DUSSOPT a été réélu avec une marge confortable, y compris dans le « petit » canton de Lamastre et a frôlé la victoire à Lamastre même.

 

Par contre, pas un mot sur son comportement irresponsable au cours du 1er tour de l’élection présidentielle qui a valu à sa ville une invalidation aussi vexante que tonitruante …

lire à ce sujet:

Pris sur le fait-bureau de vote lamastre

1er tour de l’élection présidentielle annulé par le conseil constitutionnel

Invalidation élection du 23-avril-mise-au-point

 

 

 

 

Globalement, il n’a pas de quoi pavaner.

 

 

 

 

Le Maire écrit encore :

 

« Avec mon équipe au conseil municipal, nous allons continuer les nombreux chantiers en cours sur le plan économique : installation de l’entreprise BP menuiseries, agrandissement de l’usine Trigano, arrivée de nouvelles activités en zone industrielle, etc.… Nous allons poursuivre les travaux qui amélioreront votre vie au quotidien, dans tous les domaines : sport, culture, écoles, cadre de vie, tourisme, environnement, etc… Je tiens à remercier toutes les personnes qui donnent de leur temps à la vie de la commune dans l’organisation des nombreuses manifestations. Cela prouve, si besoin est, que l’on ne s’ennuie pas à Lamastre ».

 

Avis de la rédaction de RAD, propositions de corrigé :

« L’ex candidat VALLON J.P. pratique une forme d’hypnose collective pour persuader ses administrés de l’excellence de sa gestion.

 

Il s’agit d’un exemple de stricte application des préceptes de la méthode du bon docteur COUÉ : optimisme béat, déni de la réalité du terrain et c’est bien connu, demain on rase gratis.

 

Question : pendant combien de temps encore, les lamastrois prendront-ils des vessies pour des lanternes ?”

 

 

 

Nous vous proposerons une analyse critique et constructive du contenu de ce dernier bulletin d’information dans les jours à venir.

 

 

Bonne lecture à tous.

N’hésitez pas à faire part de vos commentaires ou de vos suggestions.

 

 

La rédaction de RAD

 

 

Vous aimerez peut-être aussi :

Soyez le premier à commenter.

Répondre
Prenez connaissance de la charte de modération des commentaires avant de poster un commentaire.

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*