31 mai: journée mondiale sans tabac

 

Mise en place par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), la journée mondiale sans tabac est organisée dans le monde entier, chaque année le 31 mai, depuis 1987.

Le tabac tue bien plus que le coronavirus

 

Il est la première cause de mortalité prématurée et évitable dans le monde et tue environ 8 millions de personnes chaque année. Plus de 1 million d’entre elles sont des non-fumeurs involontairement exposés à la fumée du tabac (source OMS).

La France compte près de 13 millions et demi de consommateurs et le tabac y provoque 73 000 décès par an.

 

La Journée mondiale sans tabac est l’occasion d’informer et de sensibiliser la population aux effets nocifs et mortels du tabagisme actif et passif.

 

Après « prévenir l’utilisation du tabac et de la nicotine chez les jeunes et les protéger de la manipulation mise en place par les industriels du tabac », cette année le thème retenu est  « le tabac : une menace pour notre environnement« .

 

« Avec des émissions de gaz à effet de serre équivalant à 84 mégatonnes de dioxyde de carbone par an, l’industrie du tabac contribue au changement climatique, gaspille des ressources et endommage les écosystèmes. Chaque année, environ 3,5 millions d’hectares de terres sont détruits pour y cultiver du tabac. La culture du tabac contribue à la déforestation.

Cette campagne a donc pour objectif  d’une part à fournir aux fumeurs une raison supplémentaire de stopper leur consommation, mais également à rendre compte des stratégies mises en place par l’industrie du tabac pour « écologiser » son image, sa réputation, et ses produits, en cherchant à se faire passer pour un acteur responsable et soucieux de l’environnement et du développement durable.

 

Elle doit contribuer à l’instauration d’environnements plus sains, propices à un arrêt du tabagisme, en :

  • plaidant pour des politiques strictes visant l’arrêt du tabac
  • promouvant l’élargissement de l’accès à des services de sevrage
  • faisant connaître les tactiques de l’industrie du tabac
  • permettant aux fumeurs de réussir à arrêter de fumer, grâce aux initiatives « Gagner à arrêter ».

 

 

Selon le corps médical, arrêter de fumer est bénéfique à tout âge et à tout moment:

 

 

 

 

  • dès 48 heures d’arrêt, le corps est mieux oxygéné et la fonction respiratoire s’améliore;
  • après 1 an d’arrêt, la respiration est redevenue normale et le risque d’infarctus du myocarde est réduit de moitié;
  • après 10 ans d’arrêt, le risque de mourir d’un cancer du poumon est réduit de moitié par rapport à celui d’un fumeur;
  • après 20 ans, le risque est redevenu celui d’un non-fumeur.

 

RAD

 

2 commentaires sur 31 mai: journée mondiale sans tabac

  1. Au contraire Nono, BRAVO, la transition est toute trouvée entre le 31 mai et le 1er juin ….un petit joint de temps en temps fait sûrement beaucoup moins de mal qu’un paquet de clops par jour avec toutes les cochonneries et dépendances que les cigarettes contiennent depuis quelques années. Où est passé le pur tabac que fumaient ou chiquaient nos grand-pères ?…A qui profite le business juteux, réfléchissez. Bon mois de juin à tous !

Répondre
Prenez connaissance de la charte de modération des commentaires avant de poster un commentaire.

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :