Nos très chères fleurs (épisode 3).

flash-info

un-vehicule-electrique-pour-les-espaces-verts

Le lecteur se souvient que dans nos précédents articles nous avions évoqué la somme de 31 000 euros déboursés par la commune de Lamastre pour l’achat du véhicule électrique destiné à l’arrosage des fleurs de la ville.

 

Ces 31000 euros sont cités dans le Dauphiné libéré du 7 octobre dernier.

 

 

 

Au cours du conseil municipal du 17 octobre, Jean Paul Vallon a affirmé que ce véhicule aurait coûté en réalité 14 600 euros au contribuable Lamastrois, après avoir déduit la subvention régionale et le bonus écologique.

Il aurait rajouté que tout autre annonce serait mensongère, confirmant au passage qu’il consulte notre site.

Pour éclairer notre lanterne, nous lui avons demandé de fournir aux 4 élus de l’opposition une copie de la facture et des subventions accordées.

A ce jour, il n’a pas donné suite.

 

Sauf à disposer de plus amples informations, nous avons donc toutes les raisons de penser que ce véhicule, à l’usage très limité, a bien coûté 31 000 euros au contribuable, qu’il soit Lamastrois ou autre, soit la bagatelle de plus de 2,3 SMIC annuels !

Quelle conception affligeante des priorités chez notre édile local qui persifle en permanence sur la baisse des dotations de l’État et sur la nécessité d’augmenter les taxes locales !

 

RAD

 

Vous aimerez peut-être aussi :

Soyez le premier à commenter.

Répondre
Prenez connaissance de la charte de modération des commentaires avant de poster un commentaire.

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Prouvez que vous êtes un humain. *