11 Avril – Information sur les droits des patients à l’Hôpital de Lamastre

 

Dans le cadre de la journée européenne des droits des patients qui se déroule depuis plusieurs années chaque 18 avril, l’hôpital Elisée Charra organise un temps d’informations le mardi 11 avril de 14h00 à 16h00.

Renseignements complémentaires au 04 75 06 15 15.

 

…………………………………………

 

70% des français disent ne pas connaître leurs droits en matière de santé et 82% n’ont jamais entendu parler du représentant des usagers.

C’est pour répondre à ces problématiques que le CISS (Collectif Inter-associatif sur la Santé) coordonne la Journée Européenne des droits du patients.

 

 

L’objectif est dinformer et sensibiliser grand public, patients et professionnels de santé sur la fonction de représentant des usagers et sur les droits des patients.

C’est l’occasion de rappeler l’existence d’un document en vigueur depuis 2002 mais encore méconnu du grand public : la Charte européenne des droits des patients.

 

 

 

 

 

La Charte prévoit 14 mesures:

  • Le droit à des mesures préventives.
    Toute personne a le droit de bénéficier d’un service adéquat pour prévenir la maladie.
  • Le droit d’accès.
    Toute personne a le droit d’accès aux services de santé que ses besoins nécessitent. Les services de santé doivent garantir un accès égal à tous, sans discrimination basée sur les ressources financières, le lieu de résidence, le type de maladie ou le temps d’accès aux services.
  • Le droit à l’information.
    Toute personne a le droit d’accéder à toutes sortes d’informations concernant son état de santé, les services de santé et leur mode d’utilisation et à tout ce que la recherche scientifique et l’innovation technologique met à sa disposition.
  • Le droit au consentement.
    Toute personne a le droit d’accès à toutes les informations qui pourraient lui permettre de participer activement aux décisions concernant sa santé ; cette information est un préalable à toute procédure et traitement, y compris sa participation à la recherche scientifique.
  • Le Droit au libre choix.
    Chaque individu a le droit de choisir librement parmi les différents traitements et fournisseurs, sur la base d’informations adéquates.
  • Le droit à la vie privée et à la confidentialité.
    Toute personne a le droit à la confidentialité des renseignements personnels, y compris les informations sur son état de santé et sur les procédures diagnostiques ou thérapeutiques qui peuvent être mises en œuvre, ainsi qu’à la protection de sa vie privée lors de l’exécution des examens, des visites chez un spécialiste et des traitements médicaux ou chirurgicaux en général.
  • Le droit au respect du temps des patients.
    Chaque individu a le droit de recevoir le traitement nécessaire dans un délai rapide et un temps prédéterminé. Ce droit s’applique à chaque phase du traitement.
  • Le droit au respect de standards de qualité.
    Chaque individu a le droit d’accéder à des services de santé de qualité sur la base du cahier des charges et du respect des normes précises.
  • Le droit à la sécurité.
    Chaque individu a le droit d’être exempté de dommages causés par un fonctionnement médiocre des services de santé, une mauvaise pratique médicale et des erreurs et le droit d’accéder aux services de santé et aux traitements qui répondent à des normes de sécurité élevées.
  •  Le droit à l’innovation.
    Chaque individu a le droit d’accéder aux procédures innovantes, y compris les procédures de diagnostic, conformément aux normes internationales et indépendamment des considérations économiques ou financières.
  • Le droit d’éviter des souffrances inutiles et la douleur.
    Chaque individu a le droit d’éviter autant de souffrance et de douleur que possible, à chaque phase de sa maladie.
  •  Le droit à un traitement personnalisé.
    Chaque individu a droit à des programmes diagnostiques ou thérapeutiques adaptés autant que possible à ses besoins personnels.
  • Le droit de se plaindre.
    Chaque individu a le droit de se plaindre, quand il ou elle a subi un préjudice et le droit de recevoir une réponse ou autres commentaires.
  • Le droit à indemnisation.
    Chaque individu a le droit de recevoir une compensation suffisante dans un délai raisonnablement court à chaque fois qu’il ou elle a subi un préjudice physique ou moral et psychologique causé par un traitement des services de santé.

 

(Sources CISS)

 

RAD

 

 

 

 

 

Vous aimerez peut-être aussi :

Soyez le premier à commenter.

Répondre
Prenez connaissance de la charte de modération des commentaires avant de poster un commentaire.

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*