L’élection présidentielle au Jugement Majoritaire

Si vous pensez que le mode de scrutin actuel n’est pas représentatif, une expérimentation scientifique menée et soutenue par des scientifiques, des mathématiciens du CNRS ainsi que des universitaires et un groupe de réflexion citoyenne comme La Primaire est mis en place en ce moment.
L’idée est de tenter de proposer un système plus juste de vote, pour l’instant il s’agit juste d’en faire l’expérience et toutes les données de votre vote restent anonymes. Seule contrainte, il faut disposer d’un compte Facebook pour voter, pourtant le vote passe par le site de LaPrimaire.org…
Je vous invite à tester et aider ainsi leur travail, en cliquant sur ce lien: Votez selon le jugement majoritaire !
Prenez 5 minutes de votre temps tester ce type de vote, je vous rappelle que ce n’est qu’une expérience scientifique pour l’instant.
Après l’avoir essayé, je trouve l’idée bien plus démocratique. En gros, on ne vote pas pour un candidat, mais on donne des appréciations à chaque candidat. J’espère que l’on va enfin se rapprocher d’outils plus justes pour la représentation des citoyens et celui-ci est vraiment pertinent…

Je vais reprendre les principes énoncés sur le site pour vous expliquer de quoi il s’agit:

  • Qu’est-ce qu’un mode de scrutin ?
    Le mode de scrutin, c’est le système de vote par lequel on désigne le gagnant d’une élection. L’élection présidentielle française, comme la grande majorité des élections actuelles, utilise un mode de scrutin qu’on appelle “majoritaire” qui consiste à sélectionner un candidat parmi plusieurs et le candidat ayant le plus de voix remporte l’élection. On sait cependant depuis plusieurs siècles, grâce notamment aux travaux de Borda, de Condorcet, et de Arrow sur le sujet, que ce mode de scrutin donne des résultats paradoxaux.
  • Quels sont les défauts du scrutin majoritaire ?
    Une élection sert à mesurer les opinions des électeurs et à les agréger pour choisir le meilleur candidat. Mais, le scrutin majoritaire à un ou deux tours mesure mal les opinions. Il force l’électeur à voter pour un seul candidat alors qu’il a des opinions sur tous les candidats. Un électeur pourrait vouloir soutenir plusieurs candidats, apprécier peu le candidat pour qui il a voté, voter utile, voter pour, ou voter contre. Néanmoins, chaque vote est comptabilisé comme une adhésion et vaut 1.
  • Qu’est-ce que le jugement majoritaire ?
    Le jugement majoritaire est un nouveau système de vote développé par deux chercheurs CNRS (organisateurs de cette expérience) comme remède aux maladies du scrutin majoritaire. Il repose sur une théorie mathématique développée depuis une dizaine d’années et publiée dans un livre paru chez MIT Press en 2011. Chaque électeur attribue à chaque candidat/e une mention «Très bien», «Bien», «Assez bien», «Passable», «Insuffisant» ou «A Rejeter». Le/la candidat/e élu/e est celui ou celle qui obtient la meilleure mention soutenue par une majorité. Au cas où deux candidat(e)s ont la même mention majoritaire, celui ou celle qui gagne (ou perd) est celui ou celle avec le plus d’électeurs lui attribuants strictement plus (ou strictement moins) que sa mention majoritaire
  • Quel est le but de cette expérience ?
    Cette expérience à grande échelle réalisée en partenariat avec LaPrimaire.org a pour but de :

    1. familiariser les électeurs avec les récentes avancées scientifiques sur les modes de scrutin ;
    2. tester les avancées en vote électronique utilisant une urne électronique transparente et sécurisée basée sur la technologie blockchain.
  • Comment participer ?
    Vous pouvez participer à cette expérimentation soit sur Facebook, soit via LaPrimaire.org. Votre authentification via Facebook ou LaPrimaire.org n’a pour objectif que de limiter les possibilités de fraude à grande échelle qui viendraient biaiser les résultats de cette expérimentation. Vos votes sont anonymes : le système est conçu de telle manière que ni Facebook ni LaPrimaire.org ne peuvent savoir ce que vous avez voté.
  • A propos du vote
    Nous ne demandons pas à l’électeur pour qui il votera au premier tour le 23 Avril. Cependant, nous proposerons quatre candidats en plus des 11 officiels, pour illustrer une propriété importante du système : rajouter un candidat de plus à droite (ou à gauche) ne contribue pas forcément à éliminer les deux. Nous avons opté pour les quatres candidats finalistes des différentes primaires (Yannick Jadot, Alain Juppé, Charlotte Marchandise, et Manuel Valls). Les résultats (non représentatifs et ne remettant aucunement en cause la légitimité démocratique du future président/e) seront publiés seulement après le second tour.

Une Bande Dessinée explicative pour comprendre comment fonctionne le Jugement Parlementaire :

l’intégralité de la bd se trouve sur lechoixcommun.fr



Vous aimerez peut-être aussi :

Soyez le premier à commenter.

Répondre
Prenez connaissance de la charte de modération des commentaires avant de poster un commentaire.

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*