La Médiévale de Désaignes: “les écus c’est le nerf de la guerre” – Besoin de financement

  « Oyez, oyez fiers seigneurs, gentes dames, damelots et damoiselles, grand et beau régal sera mené et tôt en notre honneur de Désaignes. Corne de bouc : ni fallace, ni décevement , ni truandaille céans en notre castellerie ! Contre menue cliquaille, serez vaigniés par moult branles cortois, trobadors et ménestrels forts habiles à esbaudir. Sous les héberges, en place de l’église, pourrez ripailler et boiser vinasse gouleyante jusqu’à la brune ».

 

Pas facile le langage moyenâgeux. Milles excuses à l’attention des spécialistes du genre pour nos approximations et erreurs.

La 11ème médiévale de Désaignes aura lieu les 12 et 13 août 2017.

En d’autres temps, c’est peut être en ces termes que le crieur public du village l’aurait annoncée.

 

Voir ici le  Programme de la Médiévale 2017

 

La tenue d’un tel événement qui draine des milliers de personnes exige des moyens financiers importants. C’est bien connu, le nerf de la guerre, c’est l’artiche, les biftons, le carbure, les fifrelins, le flouze…Pour la médiévale, on préfère parler d’écus, une des monnaies en usage au Moyen-Àge. C’est là qu’est le hic. Cette année, comme d’ailleurs les années précédentes, les organisateurs peinent à boucler le budget.

 

Une association loi 1901, pour la Coordination de la médiévale de Désaignes a été crée en 2016. Sur son site, elle indique :

 

“Les écus, c’est le nerf de la guerre! Les subventions se font rares et une médiévale dans un village de caractère c’est la vie du village”.

Deux journées festives, conviviales,  familiales avec, au fil des ruelles calades et places du village de caractère (et leurs pavés authentiques), un  vrai marché à l’ancienne certifié  productions  “d’époque”, des choristes qu’Anne de Bretagne aurait aimé entendre, des troubadours et des trouvères adeptes  de la vielle à roue et du Rebec, une taverne accueillante et son vin d’hypocras, des chevaliers et leurs montures,  un village sous tente, des jeux, des jongleurs, deux spectacles de saltimbanques en nocturne, mais aussi un château du XIVème siècle aux salles  riches en découvertes, un forgeron et sa forge  et bien sûr quelques personnages aptes à défendre les valeurs de la chevalerie le tout au milieu des paysans dans leur vie quotidienne.

En résumé, plein de surprises et d’occasions de s’amuser pour les petits comme pour  les grands…  un vrai dépaysement basé sur la convivialité…”La” sortie des sorties estivales, riche en souvenirs pour grands et petits..

Les troubadours croiseront les paysans et autres artisans d’antan (forgerons, tailleurs de pierre, artisans du cuir, couteliers, fabricants de vitraux etc…

 

Mais la médiévale de Désaignes c’est aussi et surtout le “vivre ensemble” et le “faire ensemble”, le partage de moments inoubliables, ce qui, par les temps troublés que nous traversons, prend toute sa valeur”.

 

“L’existence de cette fête peut être en danger faute de moyens mais aussi à cause de l’essoufflement des bénévoles”.

 

 

“Une association Loi 1901 pour la Coordination de la médiévale de Désaignes a été crée en 2016.

Elle a recruté du sang neuf et remotivé les anciens. Elle est ouverte  aux associations du village et bonnes volontés de Désaignes ou d’ailleurs. Son fonctionnement est collégial.

Aujourd’hui, une dizaine d’associations a rejoint la coordination de même que des bonnes volontés individuelles et des commerçants” .

 

“Tout le monde joue le jeu et se mobilise pour mener à bien ce projet y compris le Maire et son conseil municipal”.

 

La coordination fait appel au financement participatif pour boucler son budget

Allez sur le site helloasso.coordination-médiévale Desaignes-pour réussir la 11ème édition

 

L’argent récolté servira “principalement à payer les troupes car les subventions demandées sont pour le moment restées lettres mortes (sauf la Mairie qui a déjà alloué 3000 €)”.

 

Nous avons reproduit ci-dessus une partie des informations figurant sur le site de la Médiévale.

…………………………………………

 

 

A ce jour, donc, seule la mairie de DESAIGNES a répondu favorablement à la demande de subvention émanant de l’association. Rien du côté de Lamastre et surtout de la communauté de communes du pays de Lamastre. D’aucuns rétorqueront : « C’est normal. Cette fête se passe à Désaignes ».

 

 

Que Lamastre ne participe pas directement et en partie au financement de la médiévale n’est pas totalement choquant en soi.

 

Qu’un tel événement soit annuellement soumis à l’aléa du financement participatif nous semble « abracadabrantesque ».

 

Que la communauté de communes n’apporte pas « urgemment » son écot relèverait de la catalepsie.

 

Pourquoi la communauté de communes devrait-elle participer au budget de la Médiévale ?

Mordiable ! “Fondamental en zone rurale, ce type d’événement festif et culturel permet au village de Désaignes de maintenir une activité avec des retombées économiques. Le rayonnement de la fête dépasse largement le territoire de la communauté de communes et du département. Nombre de visiteurs viennent de la France entière et même de l’étranger“.

Les retombées de l’évènement dépassent donc largement les limites de la commune de Désaignes. Il est d’intérêt communautaire, tout comme l’est entre autre le Triathlon de Lamastre.

 

Plus généralement, une communauté de communes, çà sert à mutualiser de manière sincère et équitable les dépenses et les recettes des collectivités adhérentes.

Çà encourage une répartition harmonieuse des investissements sur son territoire.

Enfin, çà apporte une aide matérielle ou intellectuelle à toutes les initiatives individuelles ou associatives qui entrent dans son domaine d’intervention.

 

Avec la médiévale de Desaignes, nous sommes complètement dans le sujet.

Or, que peut-on constater, à ce jour :

 

  • La communauté de communes de Lamastre n’a accordé aucune subvention. Morte couille !

 

  • L’office de tourisme de Lamastre réunit les anciens OT de Lamastre et Desaignes. On se souvient de la polémique née à l’occasion de la disparition de ce dernier qui faisait bien son travail de promotion des évènements locaux. C’est bien commode de tout centraliser à Lamastre. Il ne faudrait pas pour autant en oublier la vocation communautaire de la structure.

 

 

 

 

 

Or, la publicité de l’événement qui est faite sur son site est particulièrement affligeante et signe d’un amateurisme confondant.

 

 

 

 

 

Si vous cherchez bien, vous trouverez la fête Médiévale, tout comme les autres manifestations qui sont logées à la même enseigne, après un nombre incalculable de clics dans un onglet nommé “Agenda”. C’est un fourre-tout des évènements locaux classés par dates, dans une petite fenêtre, avec une mince explication et parfois un contact … Le lecteur non averti aura bien du mal !!!

Surtout ne comptez pas vos clics ! Par contre, sur ce site, on trouve la liste de tous les marchés d’Ardèche. Pourquoi, qui consulte cette liste, quel intérêt ? Mystère…

 

  • Ne cherchez pas non plus le logo de la communauté de communes sur les affiches des différentes fêtes et manifestations dans le Pays de Lamastre: il n’y figure pas puisqu’elle ne participe pas… Quel contraste avec notre voisin Val’Eyrieux par exemple !!

 

A ce propos, nous voulons rappeler ici l’anecdote au sujet de ces fameux marabouts  qu’un élu de la communauté de communes proposait d’acheter et de mettre à la disposition des associations.

Excellente proposition à laquelle le président de la communauté de communes a rétorqué : « Oui, mais qui les gère ? ». Mais vous, M. le Président, au travers, notamment, de votre office de tourisme, comme l’a suggéré un de nos contributeurs.

 

 

Fichtre, il serait temps de se « remuer » le fessard, de sortir des sentiers battus et d’innover.

 

 

 

 

Ce n’est pas ainsi qu’on fait la promotion d’un territoire et qu’on soutient les associations qui se démènent pour le faire vivre.

 

RAD

 

Vous aimerez peut-être aussi :

3 commentaires sur La Médiévale de Désaignes: “les écus c’est le nerf de la guerre” – Besoin de financement

  1. A quoi sert donc que la communauté de communes se soit dotée de la compétence tourisme ??? Comment fait elle pour promouvoir son territoire – le fait elle ???

  2. Bonjour,
    j’aimerai bien savoir pourquoi TERR’A TEMPOS ne se produit pas à LAMASTRE.
    Porté par des enfants du pays, je trouve cela vraiment dommage de voir un bébé du pays ailleurs, et pas sur SA terre natale!!
    Si un élu de la culture voulait bien nous donner une explication, je l’en remercie!!

    • Vous avez dit “culture” !!!!
      Un constat dans les villes et villages qui nous entourent
      – St Félicien a l’Ardéchoise
      – Tournon: le festival des humoristes
      – St Agrève: Equiblues
      – Désaignes: la Médiévale et le trail
      – Le Cheylard n’arrête pas de proposer des manifestations
      Et Lamastre dans tout ça — et bien pas grand chose en tout cas pas d’évènement d’envergure depuis feu Lamastrock
      Comme vous l’avez écrit “il serait temps de se remuer le fessard” et de soutenir les porteurs de projets !!!

Répondre
Prenez connaissance de la charte de modération des commentaires avant de poster un commentaire.

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*