Courrier des lecteurs – Communiqué : lettre ouverte CGT 07 aux députés

 

Publié à la demande d’un lecteur

 

 

RAD

 

 

2 commentaires sur Courrier des lecteurs – Communiqué : lettre ouverte CGT 07 aux députés

  1. Propositions de bon sens dont beaucoup de gens s’étonnent de ne pas voir suffisamment présentées dans les débats radio ou débats télé.
    La participation des entreprises est en effet la seule solution du rattrapage des pertes dues à la pandémie, mais aussi a la remise en état des services publics démolies par ce système.
    Il me parait dommage que tous les syndicats n’arrivent pas à se fédérer , tout comme les partis politiques d’ailleurs, Tout le monde connait plus ou moins ces manœuvres des gouvernements , mais ne savent pas comment intervenir et agir efficacement, l’individu est impuissant.
    C est donc à vous syndicats et partis qui devaient faire abstraction de vos divergences : ici bien mince semble-t-il pour défendre beaucoup plus énergiquement ces propositions.
    Le moment est bien venu ! pour vous refaire une santé aux yeux du public et valoriser ainsi vos actions et vos positions pour la défense du peuple.

  2. La décentralisation, cauchemar de tous les gouvernements qui y voient une perte de pouvoir fait de nouveau son apparition à chaque grosse difficulté .
    Pour rester dans l’actualité, l’aventure des GJ. à remis les élus locaux, les maires, bien méprisés jusqu’alors dans le champ des responsables et relais indispensables.
    De nouveaux cette pandémie oblige nos politiques quelque peu dépassés, à solliciter les territoires donc les habitants, pour participer au contrôle de l’état de santé de la population, et probablement plus tard à l’organisation et la reprise des activités de la société. Le niveau des départements n’est pas forcément le bon, politique et trop large semble-t-il pour définir un état de santé de la population trop disparate, ex : entre Vallon Pont d’Arc et St. André en Vivrais ce n’est pas le même territoire.
    Les com-com trop contestées, elles aussi trop politiques, sans connaissance réelle de la population devraient être au service des communes ,un outil d’exécution des projets et non l’inverse. Nous retrouvons alors les communes, bonnes à tout faire , avec leurs élus et tous les réseaux de bénévoles, de nouveaux sollicitées après avoir été elles aussi bien méprisées par la suppression de nombreuses subventions et la perte de la plupart de leurs compétences. ( loi Notre ).
    Cette attitude et prise de conscience des politiques nationaux, devrait nous amener à penser qu’il existe sans doute d’autres formes de gouvernance de notre société en redonnant à ces territoires une plus grande autonomie économique , politique et sociétale, qu’ils n’auraient jamais du perdre.
    Les communes devraient redevenir des lieux dynamiques de décisions et de fonctionnements différents de notre société actuelle. Des expériences ont déjà été tentées dans certains pays, pour proposer des systèmes moins étatiques redonnant plus de liberté aux individus.
    Ce pourrait être une amorce pour une démarche vers une sortie progressive même limité du capitalisme destructeur et le retour à une véritable démocratie locale qui a disparue au profit d’enjeux purement économiques.
    Il y a là une réflexion et un débat long, complexe, difficile, qu’il va falloir mener un jour, avec une implication forte des individus. Beaucoup de gens l’espère et la déception risque d’être douloureuse avec un retour  » comme avant  »
    La situation s’y prête dans la perspective d’un retour prochain à la normale. Il faut retrouver des espaces de liberté.

Répondre
Prenez connaissance de la charte de modération des commentaires avant de poster un commentaire.

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :