Combien pour cette “jolie cuisine” ? – Hôpital de Lamastre

 

Comme vous avez pu le voir ou le lire, la 3ème tranche de travaux à l’EHPAD de Lamastre a démarré.

Elle consiste, en premier lieu, à détruire le bâtiment de l’ancienne maison de retraite.

L’entreprise Boisset est à pied d’œuvre.

 

Ensuite, sur l’emplacement ainsi dégagé, seront construites l’entrée principale, des salles polyvalentes et une cuisine dite « centrale ».

Le nouveau bâtiment assurera aussi la liaison entre les ailes nord et sud qui ne communiquent pas entre elles pour l’instant, ce qui est très dommageable pour les résidents et le personnel.

 

Vous savez tout cela si vous êtres un lecteur régulier du site et de Lamastre.net.

 

Nous venons d’apprendre qu’une cuisine extérieure avait aussi été livrée.

 

L’ensemble est composé de plusieurs « containers » équipés d’appareils ménagers et reliés entre eux et l’ancien bâtiment par des sas de liaison étanches.

Selon ce qu’il nous a été laissé comprendre, cet équipement va remplacer la « vieille » cuisine et sera restitué à l’entreprise de location lorsque la nouvelle aura été livrée.

Dans quelques jours, il ne restera donc plus rien de l’ancienne maison de retraite qui avait été construite il y a 34 ans, alors que Paul Bouit, maire de Lamastre, était aussi président du conseil d’administration de l’hôpital.

 

A ce propos, il n’est pas inutile de rappeler que le maire de la ville disposait alors de réels pouvoirs dans la gestion de l’établissement en sa qualité de président du conseil d’administration.

 

L’hôpital de Lamastre rencontre des difficultés financières qui iront sans doute croissant avec l’avancée de cette 3ème tranche de travaux.

Elles ont été amplement exposées dans nos commentaires précédents ainsi que sur le site Lamastre.net.

 

Aujourd’hui, nous nous interrogeons sur le coût de la location de cette cuisine « préfabriquée ».

Certes, elle est indispensable, mais nous serions tout de même curieux de savoir comment est utilisé l’argent du contribuable et/ou des résidents.

 

Les enchères sont ouvertes…

 

Lire aussi: EHPAD – Attention à la facture !!!

 

RAD

 

Vous aimerez peut-être aussi :

7 commentaires sur Combien pour cette “jolie cuisine” ? – Hôpital de Lamastre

  1. Je ne comprends pas le pourquoi de ces travaux d’envergure, pourquoi détruire des bâtiments relativement récents, ne pouvaient ils être réhabilités s’ils en avaient besoin ???
    Que gagne l’hôpital à ce chantier coûteux ???
    Qui est le responsable de ces décisions ??

    Merci de répondre à mes questions via votre site et aussi éclairer la lanterne de beaucoup de gens sur ce flou entretenu ou non mais qui fait même dire à certains que les bâtiments sont détruits parce qu’ils contiendraient de l’amiante.. dans ce cas ils seraient désamiantés comme ça se fait partout et non démolis
    Merci de vos réponses

    • Tout à fait d’accord avec Martine.

      Ce qu’on sait, c’est que l’ancien bâtiment pouvait être surélevé sans problème.
      On nous a dit sans avancer de preuve que la réhabilitation aurait couté plus cher que construire du neuf. Voire !
      Tout compte fait, on fait “table rase” du passé. Exit toute l’ancienne structure.

      On a communiqué par voie de presse sur l’absence d’impact financier pour les résidents. Sur ce point, je serais curieux de voir combien d’article de presse il y a eu, spécialement en période électorale comme vous l’avez dit sur ce site.

      Aujourd’hui, on se retrouve avec des augmentations du prix de journée qui rendent la maison de retraite inaccessible à la clientèle locale. On aurait voulu la virer qu’on ne s’y serait pas pris autrement.

      Il y a trop de zones d’ombre dans ce dossier, dont ces fameux 2 millions qui manquent

      Qui a décidé de ce projet pharaonique :
      Les architectes? Ils font ce qu’on leur demande.
      L’ancien directeur ? Vous voyez un directeur transgresser les ordres de son organisme de tutelle et embaucher à tour de bras ? Sur ce point, les emplois supplémentaires étaient des emplois “aidés”, donc le surcoût était compensé par les aides de l’Etat.

      Les représentants des familles ont un droit de regard sur l’utilisation de leur argent. Peut-être pourraient-ils exiger un audit précis de ce qui s’est passé dès l’origine du projet ?

  2. Je pense que le plus simple avec le dossier que vous avez constitué est de poser la question à Monsieur le Maire avec copie de ce courrier et du dossier qui l’accompagne à l’attention du Préfet, du Procureur de la République,du Président de la cour des comptes et au Canard enchainé,sans oublier notre député. Toute ces personnes savent dans quels services il faut transmettre l’information pour déclencher les mécanismes permettant l’obtention des réponses aux questions posées à Monsieur le Maire.
    Ce n’est pas une dénonciation, c’est juste la recherche de réponses à des questions.

    • Sur ce site on aime répéter que M le maire n’a aucun pouvoir décisionnaire à l’hôpital, et maintenant on l’accuse du détournement de 2 millions d’euros… cela me rappelle le mode d’action des pauvres (in)soumis, chercher une polémique pour tous les sujets…

      nacan

      • En réponse à M. “Nacan” alias ???
        Ne confondez pas volontairement… ce qu’écrit, sans accuser, Rassemblement Autour du Doux, à savoir:” 2 millions d’euros d’autofinancement auraient « disparu »” et les termes de certains commentaires.
        Ce que vous appelez “le mode d’action des pauvres (in)soumis” parait bien, pour le moins, un jugement de valeur de votre part.
        Nous vous invitons donc à vous reporter à notre charte de modération des commentaires.

        • En complément à notre message précédent et toujours à l’attention de M. NACAN.

          RAD n’a jamais accusé nominativement qui que ce soit d’avoir “détourné”, comme vous le dites, 2 millions d’euros. C’est vous qui faites des amalgames grossiers et dangereux. Relisez donc les articles sur le sujet.

          Il a été dit PUBLIQUEMENT qu’il manquait 2 millions pour boucler le budget des travaux de l’hôpital. Il est dans nos prérogatives de citoyens de nous inquiéter de ce qu’il advient de l’argent public et de poser des questions.

          Les personnes qualifiées pour répondre à notre questionnement – élus de tous niveaux, direction, représentants des familles, ARS – peuvent tout à fait apporter les réponses adéquates que nous nous empresserons de relayer si elles sont prouvées.

          RAD

  3. Pierre Perret
    L’HÔPITAL

    Un lit de fer tout blanc et sur la table de nuit
    Un bouquet d’anémones offert par un ami
    Un petit transistor qui vous soutient le moral
    C’est là tout l’univers des petits vieux de l’hôpital
    Ici ça sent l’urine et l’huile de Goménol
    Une femme aux cheveux blancs tout doucement somnole
    Elle attend des nouvelles de son fils qui lui a dit
    Depuis des mois déjà qu’il viendrait un lundi

    Qu’on est loin de son pays natal
    Quand on se retrouve à l’hôpital

    Un poète aux yeux clairs toute la journée fredonne
    Il y a longtemps déjà qu’il n’attend plus personne
    Et pourtant il écrit aux postes de radio
    Demandant aux chanteurs d’envoyer une photo
    La salle commune est pleine et le docteur regrette
    Que pour quarante il n’y ait qu’un cabinet de toilette
    Et que deux infirmières accablées de labeur
    Qui sourient et qui grondent mais ne comptent pas les heures

    Ils dévorent en cachette leur paquet de bonbons
    C’est meilleur que l’endive et l’éternel jambon
    Mais ces dimanches heureux en famille en gâteaux
    Peut-on les remplacer par un triste loto
    Quel est cet humoriste ou ce génial auteur
    Qui affirmait que l’argent ne fait pas le bonheur
    Certes il n’effacerait pas l’atroce solitude
    Mais rendrait plus humain ce quotidien si rude

Répondre à rad Annuler la réponse.

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*