Village du canton – Saint Prix

st-prix-1

 

Dans le Parc des Monts d’Ardèche, à 8 km de Lamastre, traversé par la rivière La Sumène, Saint- Prix comptait 267 habitants en 2013 : les Saint – Prirois et les Saint- Priroises.

saint-prix

Ancienne seigneurie des Soubeyran de Saint-Prix, autrefois la commune s’appelait Saint Priest en Chalancon. Elle a porté le toponyme révolutionnaire de « Val d’Or »,  avant de prendre en 1801 le nom de Saint-Prix.

Marie Rose Debard y a occupé la fonction de maire de 1989 à 2014. Patrick Priez occupe désormais le poste.

 

Patrimoine

 

3bb_780_md du-besset

Château du Besset : Manoir quadrangulaire à trois niveaux, modernisé mais qui a gardé sa tour carrée et sa bretèche à l’entrée.

Au XVème siècle le manoir était habité par la famille de Besse qui prit ensuite le nom de Besset. En 1675, la propriété passa au  Soubeyran puis aux Baron de Chalencon.

Les du Besset continuèrent dans les armées avec des fonctions de capitaines -châtelains à Lamastre, Desaignes et Maisonseule.

Un Xavier était maire de Lamastre en 1871.

Après la Révolution, les du Besset vécurent entre le château de Saint-Prix sous le nom de Soubeyran de Saint-Prix et le château des Sauvages à Desaignes.

eglise-st-prix

Église romane (XVème siècle) remaniée : portail classique, clocher moderne.

chapelle-n-d-de-la-pitie

Chapelle Notre Dame de la Pitié

Elle fut construite en 1554 par monsieur Chirel (prêtre) qui possédait une maison bourgeoise du même nom à St Prix.
Le chemin qui côtoie la chapelle était le seul qui existait à l’époque. La montée était dure pour les animaux, les hommes pour stimuler les bêtes prononçaient le nom de Dieu. Le prêtre fit donc construire la chapelle pour réparation des offenses…

Détruite en 1678, elle est reconstruite en 1867.

 

chapelle-2 chapelle-1

Chapelle de l’ancien couvent Saint-Joseph 

La communauté des sœurs de Saint Joseph, fondée au Puy, en 1650, acceptait des femmes pieuses qui faute de dot, ne pouvaient entrer dans les congrégations traditionnelles. Elles se dispersaient dans les villages pour l’éducation des filles. A partie de 1660, on les trouve au Cheylard, a Chanéac …  en 1680 on les rencontre à Saint-Prix… et un peu partout dans les campagnes.

En 1948, les congrégations d’Ardèche fusionnent pour former les Sœurs de Saint-Joseph de Viviers.

 

La commune est traversée par l’ancienne voie ferrée qui était gérée par le CFD (chemins de fer départementaux) et qui a fonctionné de 1891 à 1968.

viaduc

Le viaduc ferroviaire qui enjambe la route allant de Lamastre aux Nonieres.

gare-st-prix

L’ancienne gare, qui servait notamment à l’embarquement de billes de pins pour les mines de Saint – Etienne, a été reconvertie en maison d’habitation.

 

dolce-1

Les créateurs, dans les années 90, du semi – marathon Lamastre Le Cheylard nommé « La Ballastine », ont fait prendre conscience aux politiques de l’époque de la qualité de ce patrimoine et de la nécessité de sa préservation.

dolce2

La Dolce via emprunte aujourd’hui le parcours de l’ancienne voie ferrée.

 

RAD

 

Vous aimerez peut-être aussi :

Soyez le premier à commenter.

Répondre
Prenez connaissance de la charte de modération des commentaires avant de poster un commentaire.

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Prouvez que vous êtes un humain. *