Une Intercommunalité élargie le 1er janvier 2017

fusion_2

 

Le Dauphiné Libéré (édition d’Annonay) titre le jeudi 15 septembre:

HERMITAGE-TOURNONAIS – Passer en communauté d’agglomération

Dans le cadre de la fusion des trois communautés de communes Hermitage- Tournonais, Pays de l’Herbasse et Pays de Saint-Félicien, les 108 délégués communautaires étaient réunis, ce jeudi, à Saint-Donat pour une présentation de la méthodologie, des travaux et études préalables à la mise en place, le 1er janvier 2017, de la nouvelle communauté d’agglomération.

 

Aimé Chaléon, président du Pays de l’Herbasse, a donné le ton de cette réunion. « Ensemble, nous allons faire de belles choses. La période des fiançailles va permettre de mieux nous connaître et de construire un projet commun ».

Engager la transition et mutualiser les moyens

Tour à tour, Jean-Louis Bonnet, vice-président du Pays de l’herbasse, Michel Brunet pour l’Hermitage-Tournonais  et Jean-Paul Chauvin président du Pays de Saint-Félicien ont présenté leur communauté de communes respective, leurs richesses, leurs compétences, leurs particularités, les projets en cours…

Les trois communautés ont déjà de nombreuses compétences en commun. Michel Brunet a fait savoir qu’il était souhaitable d’harmoniser les statuts pour parvenir à une communauté d’agglomération.

Nous serons ainsi   » davantage entendus et écoutés «  a t’il souligné.

La nouvelle entité passera de 108 à 71 délégués. « Le personnel sera accompagné et ce sera du gagnant-gagnant », a également précisé Michel Brunet.

 

Aimé Chaléon  a conclu par ces mots:

« À trois nous serons plus forts et nous pouvons être fiers du chemin parcouru ».

 

Pendant que les trois présidents engagent la transition pour passer en communauté d’agglomération, à Lamastre, qui a tout fait pour que la fusion proposée par le Préfet ne se fasse pas, on peut lire sur un site internet surement pas indépendant !!! « la décision de la CDCI et la détermination de nos élus sont encourageantes pour l’avenir de notre territoire et l’intérêt général ».

Cocasse non !!! quand d’autres disent « à trois nous serons plus fort »: Les représentants du  pays de Lamastre n’ont surement pas la même notion de « l’intérêt général », ou de « l’avenir du territoire », ou ???

 

carte-sivom

 

Le Pays de Lamastre comprendra très vite, à partir du premier janvier 2017, avec notamment les nouvelles compétences données aux communautés de communes, les conséquences de la non fusion et donc de son isolement.

 

Nous en reparlerons.

 

 

RAD

Vous aimerez peut-être aussi :

3 commentaires sur Une Intercommunalité élargie le 1er janvier 2017

  1. Hermitage-Tournonais : voilà un canton qui avance !
    A Lamastre, lorsque l’on parle d’intérêt général, ne serait-ce pas plutôt la peur de perdre un mandat ???

Répondre
Prenez connaissance de la charte de modération des commentaires avant de poster un commentaire.

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Prouvez que vous êtes un humain. *