La Dolce Via

logo dolce via

La « Dolce Via » – Un projet global en plusieurs étapes

 carte dolce via

  • 55 Kilomètres de voie douce de Saint Laurent du Pape aux Nonières

Passant d’une rive à l’autre de la rivière Eyrieux, la Dolce Via, emprunte le tracé de l’ancienne voie de chemin de fer départemental abandonnée depuis 1968.
Un parcours de 55 kms relie St-Laurent-du-Pape à St-Martin de Valamas et Les Nonières, via Le Cheylard.

adt07_dolcevia_vtt_automne_ardeche

 

Cette voie douce ondule le long de l’Eyrieux. Les promeneurs y découvrent les vergers en terrasse qui côtoient les ouvrages d’art et le patrimoine bâti industriel, témoin du passé économique de la région.

 

 

 

Tout au long de la voie, souvent perdues en pleine nature, se succèdent d’anciennes filatures plus ou moins conservées, patrimoine architectural industriel caractéristique de la vallée qui témoigne de tout ce que l’homme a dû accomplir au XIXe siècle pour améliorer les conditions de vie.

 

  • Connexion à la ViaRhôna qui longe le Rhône jusqu’à la Méditerranée, depuis La Voulte.
  • Au terme du projet, la voie douce filera en patte-d’oie pour atteindre Saint Agrève d’un côté et Lamastre de l’autre, impliquant ainsi en bout de course la communauté de communes de Lamastre et portant l’itinéraire à 90 kms.

 

Les communautés de communes concernées par le parcours (Val’ Eyrieux, Pays de Lamastre et Communauté d’Agglomération Privas Centre Ardèche) ont signé une convention de partenariat fin 2014, afin de travailler ensemble sur le développement de cette voie « douce ».

Le tronçon de 10 kms Les Nonières-Lamastre constitue une des dernières parties en cours d’aménagement.

 

Un partenariat financier entre l’Europe, l’État, la Région, le Conseil Général de l’Ardèche, le Parc naturel Régional des Monts d’Ardèche, l’Agence de développement touristique, Ardèche Plein Cœur et les communautés de communes a permis de dégager les fonds nécessaires pour réhabiliter 75 kms de voie.

 

dolce-via-en-ardèche-voies-douces-d-ardèche-liaison-via-rhôna-et-train-de-l-ardèche-vallée-de-l-eyrieux-privas-centre-ardèche-pays-de-lamastre

La Dolce Via compte sur son parcours de nombreux attraits touristiques : randonnées pédestres, à cheval ou en vélo, baignade, kayak, pêche, escalade, accès à des animations culturelles, jonction avec les trains touristiques à Saint Agrève (La Galoche) et bientôt à Lamastre (Train de l’Ardèche).

Elle dévoile des paysages somptueux et restitue aux visiteurs un grand pan de l’histoire économique et humaine du territoire.

 

Secteur Les Nonières – Lamastre

Jean Paul Vallon, en qualité de président de la communauté de communes, a délégué la compétence des travaux au SDEA (Syndicat Départemental de l’Equipement de l’Ardèche), par décision 2016 – 4 du 25 février 2016.

Le SDEA a confié les travaux aux entreprises:

  • EIFFAGE du Cheylard pour le terrassement et la voirie (917 219 € HT),
  • C’CLOT de Rillieux la Pape pour les garde-corps (286 000 € HT).

Selon nos informations, le ballast sera fourni et facturé à EIFFAGE par la société Roffat dont l’ouverture de la carrière de Lamastre coïncide opportunément avec celle du lancement de l’aménagement du tronçon.

2015- 05- 09 (43)               la-dolce-via-voie-douce-en-ardèche-07

Rendons ici hommage aux créateurs de « la Ballastine » qui, les premiers, après la disparition du train, avaient su mettre en valeur cette portion du patrimoine local.

 

R.A.D

 

Vous aimerez peut-être aussi :

1 commentaire sur La Dolce Via

  1. Lamastre a pris le train en marche ou le dernier wagon…
    La commune de Lamastre n’est pas l’initiatrice de ce projet.
    De toute façon, Lamastre n’a pas et n’a jamais eu de projet depuis 25ans.

Répondre
Prenez connaissance de la charte de modération des commentaires avant de poster un commentaire.

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Prouvez que vous êtes un humain. *