Ces Lamastrois qui ont donné leur nom à une rue: aujourd’hui Pons de Capteuil

troubadour jouant du luth

Pons de Capteuil (CHAPTEUIL) ou Pons le Troubadour (1) seigneur de Fay et de La Voulte, baron de Brion et de Chapteuil, et probablement cousin des seigneurs de la Mastre, est né vers 1160 dans le Velay.

Il a séjourné à Lamastre. Il serait mort en croisade vers 1227.

Marié avec Jarentone de Vertaizon (en basse Auvergne) en 1180, il aura 2 filles et 6 garçons dont Jarenton de Chapteuil (1180-1250) qui épousera en 1208 Aygeline (Aigline) de la Mastre, dame de la Mastre, et deviendra baron de la Mastre.

On dit de Pons de Capteuil qu’il est « Homme riche et fort noble baron; il savait bien trouver, jouer de la viole et chanter. Bon chevalier, il parlait noblement, grand beau et instruit, semble-t-il ». C’est un homme de foi : « Celui qui prend la croix assure son bonheur ». On lui doit des poèmes d’amour courtois et des chants de croisade :

 Et si pour trop aimer

J’ai agi follement

Afin d’éprouver ma Dame

Et savoir si elle aurait le cœur joyeux

 Maintenant, qu’il soit notre chef et notre garant

Celui qui guida les trois rois vers Bethléem

Et qui en sa miséricorde nous a montré le chemin

 

(1) Troubadour : Poète lyrique des XII et XIII siècles. Ses œuvres sont en général chantées et il peut s’accompagner d’instrument (s) de musique. Le terme « troubadour » est employé dans le sud de la France ou on parle la langue d’Oc. Dans la moitié nord où l’on parle la langue d’oïl, le poète musicien est nommé « trouvère ».

Vous aimerez peut-être aussi :

Soyez le premier à commenter.

Répondre
Prenez connaissance de la charte de modération des commentaires avant de poster un commentaire.

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Prouvez que vous êtes un humain. *