Centre d’accueil et d’orientation des migrants en Ardèche

refugies

 

Des tags anti migrants avaient fleuri début octobre sur les routes de  Saint-Barthélemy-Grozon. La commune était pressentie pour accueillir une soixantaine de migrants dès la mi-novembre, dans les locaux du centre de vacances du comité d’entreprise d’EDF, au lieu-dit « Matra ».

les-migrants-devraient-etre-accueillis-de-mi-novembre-a-fin-juin-au-lieu-dit-matra-centre-choisi-par-les-autorites-photo-archives-le-dl-1476794516

Michel Créchet, sous-préfet de l’Ardèche, avait alors indiqué que rien n’était acté. « Plusieurs sites sont envisagés en Ardèche, chacun avec des avantages et des inconvénients », expliquait-t-il.

Le Dauphiné Libéré indique dans son édition du 18 octobre que ce premier centre d’accueil et d’orientation (CAO) en Ardèche, devrait finalement se situer au sud du département.

 

La préfecture de l’Ardèche ne confirme pas cette information, plusieurs autres villages étaient pressentis pour accueillir des migrants.

 

RAD

Vous aimerez peut-être aussi :

Soyez le premier à commenter.

Répondre
Prenez connaissance de la charte de modération des commentaires avant de poster un commentaire.

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Prouvez que vous êtes un humain. *

";