1500 à 2000 personnes ont répondu à l’Appel du Mézenc

2016-10-23-appel-refugies-mezenc

Dimanche 23 octobre, malgré le vent, la pluie et le brouillard, entre 1 500 et 2 000 personnes ont gravi le Mont Mézenc pour dénoncer le refus de Laurent Wauquiez  d’accueillir des migrants dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

2 3

Familles, jeunes, personnes âgées, religieuses, militants de tous bord… ont répondu à l’appel du collectif Nuit Debout de Haute-Loire.

4

 

Partis à 11 heures des Estables, une fois au sommet, les militants ont déployé une banderole : un pied de nez à Laurent Wauquiez qui depuis plusieurs années inaugure sa rentrée politique par cette ascension avec ses partisans.

Ces randonneurs partagent une conviction: la région Auvergne-Rhône-Alpes est capable d’accueillir des réfugiés. Ils ont souhaité rétablir l’honneur de la région dans une zone qui fut une terre de salut pour de nombreux réfugiés juifs et non-juifs persécutés pendant la Seconde Guerre mondiale.

Christine Chevalier, du Réseau Education sans frontière (RESF) Haute-Loire a rappelé que Auvergne Rhône-Alpes doit accueillir 1.784 migrants de Calais, soit 1 personne pour 4.347 habitants.

«La marche d’aujourd’hui est le symbole de notre solidarité avec les réfugiés et de notre refus du discours ignoble tenu mi-septembre par le président de la région Laurent Wauquiez», a t – elle ajouté.

4

 

 

 

 

La presse régionale retrace largement cette marche militante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez aussi écoutez cette interview en exclusivité qui sera diffusée sur Radio des Boutières Mercredi 2 Novembre (Merci à Guy pour cette ressource)

Je vous rajoute une fiche technique éclairci un peu des idées reçues :

clouer-le-bec-a-un-ami-raciste

RAD

Vous aimerez peut-être aussi :

1 commentaire sur 1500 à 2000 personnes ont répondu à l’Appel du Mézenc

  1. M.Vauquiez, d’Auvergne refuse l’accueil des migrants, mais pour rappel Rhône Alpes a toujours accueilli des migrants dans les années 70 la ville de Villeurbanne a accueilli beaucoup de cambodgiens, aujourd’hui elle accueille à nouveau des migrants, pour moi il n’y a pas à rétablir l’honneur de rhône-Alpes Auvergne mais c’est seulement du à certains élus qui jouent que la peur d’autrui.

Répondre
Prenez connaissance de la charte de modération des commentaires avant de poster un commentaire.

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*


Prouvez que vous êtes un humain. *